Trajectoires HEC Au Feminin

L'actualité de HEC au Féminin et du Prix Trajectoires


Poster un commentaire

1 an après : Témoignage de Karine Rougé, lauréate du Prix Jeune Pousse 2014

Karine Rougé 03(1)Quel est ton meilleur souvenir associé au Prix Trajectoires Jeune Pousse que tu as remporté en 2014 ?

La cérémonie, avec pleins de supers témoignages, et un mélange des générations, depuis les étudiantes jusqu’aux diplômées d’HEC JF.

Qu’est ce que ce Prix a changé pour toi ?

J’ai un peu plus mesuré mon lien avec mon école et aujourd’hui m’en sens toujours plus redevable. Je continue de gaieté de vœu a donner à la fondation !

Quels conseils souhaites-tu apporter aux nominées Jeunes Pousses 2015 ?

Amusez-vous et dites-vous que c’est une super occasion de se poser sur ses premières années de carrière, ce qui vous a amené à faire ces choix et ce qui compte vraiment pour vous. Et bon courage pour la vidéo, parce que franchement l’exercice n’est pas évident !

…Et à toutes les jeunes diplômées en général ?

Une carrière c’est quand même surtout un super moyen de se confronter à plein de situations très différentes, éloignées de soi et de sa zone de confort. Il ne faut pas hésiter à « aller vers son risque » (Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque, à te regarder ils s’habitueront – René char, citation que j’adore) et se mettre en situation de déséquilibre. C’est ça qui nous enrichit et nous rend (parfois) plus sage.

Où en es-tu de ta trajectoire, 1 an après avoir remporté le Prix Jeune Pousse 2014 ?

Je pars en septembre à New York pour devenir Chief Operating Officer de la filiale Clients industriels de Suez Environnement. Changement de géographie, de clients, de métier et super projet perso en famille 🙂
Je vais clairement vers mon risque !!


1 commentaire

Lauréate du Prix Jeune Pousse 2015 : Céline Orjubin

ORJUBIN Céline

Céline Orjubin, diplômée HEC 2006, est co-fondatrice de MY LITTLE PARIS.

À l’origine My Little Paris est un site de bons plans, mais Céline parvient à en monétiser l’audience en créant le concept d’email partenaire. Forte de ce succès, Céline lance My Little Box, première beauty box sur abonnement en France. Aujourd’hui, My Little Paris compte 1,2 million d’abonnées et réalise un chiffre d’affaires annuel supérieur à 24 millions d’euros.

Pour voir la vidéo de présentation de Céline : ici


Poster un commentaire

Nominée pour le Prix Jeune Pousse 2015 : Amélie de Montchalin

?????????????????????????????

Amélie de Montchalin, diplômée HEC 2009, est Executive Assistant du Directeur Stratégie et Affaires publiques d’AXA.

Après un stage comme assistante parlementaire, Amélie est économiste chez EXANE BNPParibas où elle suit la crise de la zone euro. Puis elle reprend ses études à Harvard et s’intéresse aux méthodes innovantes de réforme politique. Chez AXA depuis septembre 2014, elle représente l’assureur dans les plus hautes instances mondiales de régulation financière et travaille sur la stratégie autour de la protection des données et du changement climatique.

Pour voir la vidéo de présentation d’Amélie : ici


Poster un commentaire

Nominée pour le Prix Jeune Pousse 2015 : Charlotte d’Halluin

Photo CdH

Charlotte d’Halluin, diplômée HEC 2006, est Directrice de cabinet de la Directrice “Digital et Market Management” d’Allianz

Consultante en stratégie chez Roland Berger, puis chargée de mission pour la direction générale de Generali, Charlotte impulse depuis 2012 chez Allianz une culture du mouvement, de l’innovation et de l’échange. Elle crée actuellement un accélérateur de start-up en associant des acteurs internes et externes.

Pour voir la vidéo de présentation de Charlotte : ici


Poster un commentaire

Retour sur le Jury du Prix Trajectoires 2015 : le point de vue de Jérémy Mailly, actuellement étudiant (Executive MBA) à HEC et membre du jury

Photo-JMailly-HEC-n&bJérémy Mailly, 33 ans, suit l’Executive MBA de HEC. Dans la vraie vie il est DRH France & Corporate de Bel, le groupe fromager. Il a accepté avec bonne humeur et implication d’être l’étudiant qui siège cette année au Jury du Prix Trajectoires.

Qu’est ce qui t’a amené à accepter d’être membre du jury Trajectoires 2015 ?

  • Par mon métier de DRH je suis intéressé par les questions de diversité et de leadership au féminin
  • Depuis le début de ma carrière professionnelle, il y a 10 ans, la question de la diversité est un thème majeur et permanent
  • En tant qu’Exécutive MBA, je constate que la parité n’existe pas encore, les femmes sont minoritaires dans ma promotion et c’est un sujet qui est ressenti au sein de cette promotion. Les femmes sont souvent amenées à faire part de ce problème. De façon générale, Il y a également de nombreux échanges sur les questions d’âge, de la vision des hommes sur la mixité et enfin j’ai l’impression que nous avons passé une étape, maintenant avec l’arrivée régulière des femmes dans les conseils d’administration et dans les CODIR de nombreux grands Groupe.

Qu’as-tu ressenti comme membre du jury lors de la première session du 17 mars 2015 ?

D’abord, c’est un jury très bien organisé, comparativement aux autres prix auxquels j’ai participé.

  • Chaque candidature est défendue très fortement par un membre de l’équipe. On sent ainsi qu’au delà d’un parcours brillant il y a une histoire
  • Les parcours présentés sont diversifiés, dynamiques, tous remarquables. Notamment les Jeunes Pousses, qui ont déjà bien réussi. On constate que les barrières ont sauté, qu’elles n’ont plus de bride, c’est naturel pour elles.
  • On trouve des parcours extraordinaires partout, dans les grands groupes, au CIO, dans les start-up, dans les institutions, en France ou à l’international. Cela contribue à transformer la relation au travail, dans un esprit d’innovation, d’ouverture, de créativité, avec de nouvelles idées. On constate que maintenant les entreprises recherchent des candidats d’origine et de situations diverses, admettent l’échec comme une source d’enrichissement et d’expérience, ainsi que les autres activités, notamment sportives ou autres. Je pense à Arnaud Montebourg, dont l’échec lui a fait prendre conscience d’un besoin d’évolution. La diversité n’est donc plus une question homme / femme, mais des parcours différents.

Quel conseil donnerais-tu aux candidates ?

  • Le processus de prise de conscience de la mixité dans les entreprises est maintenant en cours
  • Les managers sont de plus en plus sensibilisés notamment dans les grands groupes, le sujet peut donc être abordé plus directement
  • Le processus de nomination au CA ou dans les CODIR est de plus en plus acquis
  • Maintenant, il faut également agir sur le comportement des femmes en leur donnant de bons exemples, leur montrer qu’il y a peut- être moins de barrières aujourd’hui. Ce sont les intéressées elles-mêmes qui se mettent parfois aussi leurs propres barrières. Or il est possible de réussir, par l’exemple on peut changer le comportement. Il faut leur faire libérer leur énergie, problème que n’ont pas les Jeunes Pousses à priori lorsque l’on regarde leur début de carrière. C’est le comportement qu’il faut faire évoluer.
    • Je prendrai l’exemple de la sécurité dans l’entreprise. Au début, on a amélioré les machines et introduit des dispositifs de sécurité puis il a fallu travailler ensuite sur les comportements. Pour l’égalité Homme/Femme c’est la même chose, les entreprise ont travaillé sur leur process RH et dorénavant il faut travailler sur les comportements managériaux. Il y a maintenant un équilibre homme / femme à trouver dans l’entreprise. Par exemple, je suis jeune père de famille. J’ai indiqué que je prenais en charge mes enfants le matin, mon épouse le faisant le soir. Après la surprise de la première fois, c’est maintenant une donnée acquise et admise. Pour l’expatriation, c’est la même chose. Maintenant, on fait attention à la notion de famille et à la carrière du conjoint, quel qu’il soit homme ou femme. Le cas de l’homme suivant la femme devient fréquent.

L’évolution est en marche. Penses-tu qu’à un terme proche, HEC Au Féminin a encore une utilité ?

La transformation a bien démarré et il faut la soutenir. Il faut continuer de montrer l’exemple, il y a un besoin de coaching. Dans dix ans, les choses auront fortement évolué.

En effet, le sujet ne sera pas tant celui de la mixité, mais celui de l’égalité des chances. HEC Alumni prend les bons axes et suit bien l’évolution. Ce nouvel axe est excellent. Après le leadership au féminin et les situations de handicap, ce sujet devient important, non seulement en France, mi au niveau mondial. L’axe de l’entreprenariat est également très fort.

Pourquoi as-tu décidé de faire un MBA ?

J’ai 10 ans en expérience purement RH. Après ma formation psycho et RH, j’avais besoin de concrétiser mon expérience et la découverte des fonctions de l’entreprise via mon métier. Mais il faut sédimenter cet acquis et surtout ouvrir le champ des possibles, , en prenant une grande conscience des autres métiers de l’entreprise et surtout l’interactions des différentes fonctions. Et ceci est particulièrement important dans le métier des RH. Or les promotions sont constituées très mixtes en matière d’âge, d’origine et de secteurs d’activité.

Propos recueillis par Nicole Brunet


Poster un commentaire

Nominée au Prix Trajectoires 2015 : Rachel Picard

Rachel PicardDiplômée de HEC en 1988 et après 15 ans dans le tourisme, Rachel intègre, en 2004, Voyages-Sncf.com (VSC) en tant que Directrice Marketing Ventes, puis DG en 2007. Elle fait de VSC le premier site marchand de France et un leader européen de la Toile. Après un an à la présidence de THOMAS COOK, elle revient à la SNCF pour diriger GARES et CONNEXIONS (3000 gares). Fin 2014, Rachel prend la Direction de Voyages SNCF (26 000 pers, 6 milliards de CA). Elle y retrouve VSC et gère les lignes TGV en France et à l’International (Thalys, Eurostar…). Son enjeu se traduit par le projet stratégique « Réinventer TGV » : augmenter le CA et le trafic, faire de la performance sur un marché concurrentiel et transformer l’expérience de voyage.

Témoignage de Guillaume PEPY,  Président du Groupe SNCF : « C’est une manageuse exceptionnelle au charisme considérable avec une capacité d’entraînement hors du commun ; c’est un cocktail détonnant de rigueur, d’humour et de leadership. »


1 commentaire

Nominée au Prix Trajectoires 2015 : Odile Roujol

Diplômée de HEC en 1989, Odile débute sa cROUJOL Odile 3arrière chez Bourgois (groupe Chanel) puis chez Yves Saint Laurent Cosmétiques avant d’intégrer la division luxe de l’Oréal. Elle y gravit un à un les échelons et devient à 33 ans DG France de Lancôme. Après un passage aux US, elle devient DG internationale et présidente de Lancôme. Elle rejoint ensuite Orange, à la direction de la communication, où elle accompagne notamment le lancement de Sosh. Désormais directrice de la stratégie Client et Data, elle applique le « test and learn » pour créer de la valeur autour du client.

Odile est également business angel dans un incubateur de start-up et détient un mandat d’administrateur chez Groupama.

Arthur Sadoun, CEO de Publicis conseil : « C’est une véritable entrepreneuse : elle ose, n’hésite pas à se mettre en danger, sait convaincre d’idées en rupture et s’adapter à des environnements très différents. »